Les ports

Les installations des ports de la Garonne sont restées longtemps sommaires.

A Bordeaux même, jusque vers la fin du 19ème siècle, il n'y avait que des cales en pente douce recouvertes d'abord de gravier, (la porte du Cailhau caillou), puis de pavés, ce qui ne facilitait pas beaucoup la manutention des marchandises.

Les ports fluviaux étaient installés sur des mottes, (les "mattes"), en bordure de Garonne et le plus souvent dans l'embouchure d'un ruisseau appelée " estey ", (estuaire)...

L'Isle possédait trois ports

 

 

 

Le port de Boutric

Il est situé à Pontcastel, à l'embouchure de la rouille de Boutric.

Le 19 mai 1844 la commune décide d'acheter du terrain pour agrandir la superficie du port qui ne suffisait plus au dépôt de marchandises.

Le chemin d'accès au port qui a été classé dans la voirie communale en 1842 a été élargi en 1866.

Ce port ne sert aujourd'hui que pour les bateaux des pêcheurs.

 

 

Le port de l'Ancrey

Son nom signifie l'ancrage.

Placé à trois cents mètres environ de la Garonne sur l'embouchure de l'estey d'Eyrans anciennement appelé Balach, il était situé entre l'Isle et Saint Médard dont il était aussi l'un des ports.

Le 13 août 1876 le conseil municipal demande un concours financier à St Médard pour élargir l'estey et créer un chemin de halage. Projet resté sans suite.

Ce port n'existe plus aujourd'hui.

 

Le port du Bourg

Remonter Isle fille de Garonne Le chemin de halage Passeurs Bateaux Louis XIV Naufrage en 1816 Garonne avant 1914 Inondations Fleuve et grands froids Vie avec le fleuve Les ports Pêche au Tresson