Les bateaux

Avant la construction du Pont de Pierre de Bordeaux mis en service le 1er mai 1822, les gros vaisseaux à voile pouvaient venir jusqu'à la hauteur de l'Isle Saint Georges.

Mais la flottille principale du fleuve était constituée

Les yoles étaient de deux types : celles de Langoiran et celles de Lormont. Leurs qualités et leurs défauts respectifs partageaient leurs propriétaires en deux camps...

La gabare était un bateau robuste pouvant rester échoué. Elle était munie d'un mât portant une voile trapézoïdale suspendue à une vergue oblique, et quelquefois d'un foc. C'était le bateau moyen à tout faire : transport fluvial, déchargement des navires, transport occasionnel de personnes...

Gabare

Pour venir au port de l'Isle le gabarier profitait de la marée et venait tourner devant le moulin. Si le chargement ou le déchargement était long, on pouvait le continuer à basse mer, le bateau reposant sur le fond de l'estey. Une grande planche de sapin, la palanque, servait de passerelle entre la terre et le bord... Les marins faisaient de très petits pas pour ne pas que cette planche se mette à osciller dangereusement.

Remonter Isle fille de Garonne Le chemin de halage Passeurs Bateaux Louis XIV Naufrage en 1816 Garonne avant 1914 Inondations Fleuve et grands froids Vie avec le fleuve Les ports Pêche au Tresson